Mille-pattes de maison : ces intrigants habitants de nos foyers

mille pattes de maison : ces intrigants habitants de nos foyers

Les mille-pattes de maison, aussi connus sous le nom de centipèdes, font partie de ces créatures que l’on peut parfois croiser dans nos intérieurs. Tout en étant globalement inoffensifs pour l’homme, ils suscitent souvent crainte et curiosité. Mais que savons-nous réellement de ces étranges myriapodes ? Comment vivent-ils et résident-ils paisiblement chez nous ? Voici quelques éléments de réponse.

Rappel sur les mille-pattes de maison, ces petits « monstres » à mille pattes

Le terme général « mille-pattes » englobe plusieurs espèces, dont environ 13000 se trouvent dans le groupe des Chilopoda. Les mille-pattes que l’on peut rencontrer fréquemment dans nos maisons sont principalement des Scutigera coleoptrata, plus couramment appelée Scutigère véloce ou centipède à longues pattes. Contrairement à ce que leur nom suggère, ces bestioles ont bien moins de mille pattes : elles possèdent généralement entre 15 et 177 paires de pattes en fonction de l’espèce et du stade de développement de l’individu.

Un mode de vie nocturne et discret

Ces discrets insectes sont très actifs la nuit où ils partent à la recherche de proies à dévorer. Leur régime alimentaire principal est composé d’autres insectes nuisibles tels que les moustiques, les pucerons et les cloportes. Ainsi, malgré leur apparence parfois effrayante, les centipèdes peuvent être considérés comme bénéfiques pour nos foyers, puisqu’ils contribuent à réguler certains insectes envahissants.


Comment les mille-pattes de maison arrivent-ils chez nous ?

Les centipèdes préfèrent généralement vivre dans des environnements humides et sombres, tels que sous les pierres ou le bois mort dans la nature. Cependant, ils peuvent également élire domicile dans nos maisons et appartements en quête de nourriture ou d’un abri contre les intempéries.

A lire  Les symboles de maison : une introduction

Des crevasses et fissures propices à leur invasion

Les mille-pattes cherchent souvent à s’introduire dans nos habitations par le biais de fissures, crevasses ou autres ouvertures qui leur permettent d’accéder facilement aux pièces humides (cave, salle de bain) ou à proximité d’une source de nourriture (cuisine). Il n’est donc pas rare de les retrouver dans ces endroits-là, où ils établissent rapidement leur « territoire ».

Astuces pour se débarrasser des mille-pattes de maison

Bien qu’ils soient inoffensifs pour l’homme et même utiles pour éliminer certains autres insectes nuisibles, il peut-être incommodant de les voir déambuler chez soi. Voici donc quelques astuces simples et naturelles pour éviter leur apparition :


  1. Privilégiez la propreté de votre intérieur en évitant de laisser traîner de la nourriture qui pourrait attirer ces petits êtres.
  2. Assurez-vous que tous les points d’entrée éventuels (fissures, crevasses, etc.) sont bien fermés. Vous pouvez également utiliser un matériel adapté comme des boudins anti-fuites pour limiter les intrusions indésirables, ou encore, appliquer du mastic ou du silicone sur les zones dégradées.
  3. Maintenez une température stable et un taux d’humidité faible dans votre maison, cela rendra le milieu moins propice à leur installation.
  4. Optez pour des solutions répulsives naturelles telles que les huiles essentielles (menthe poivrée, eucalyptus) ou le marc de café, dont l’odeur les dérangera.

Pour aller plus loin : quelques espèces étonnantes de mille-pattes dans le monde

Enfin, car notre planète regorge de richesses insoupçonnées, découvrons ensemble quelques espèces de mille-pattes plus extraordinaires les unes que les autres :

  • Scolopendra gigantea, également appelée scolopendre géante d’Amérique, est considérée comme l’une des plus grandes espèces de mille-pattes au monde, pouvant atteindre jusqu’à 30 centimètres de longueur. Ces myriapodes aux couleurs vives sont originaires des régions subtropicales et tropicales d’Amérique du Sud.
  • Narceus americanus, communément appelé « mille-pattes américain » ou « train à vapeur », est une espèce plutôt inoffensive dont on reconnaît facilement les deux bandes longitudinales noirâtres sur son dos rouge-brun. Il est fréquemment observé dans les forêts humides de la côte est des États-Unis et du Canada.
  • Apheloria virginiensis est un autre représentant nord-américain des mille-pattes, qui porte également des couleurs vives – bien qu’il ne soit pas dangereux pour l’homme. Ses teintes jaune-orangé contrastées avec un limacon noir lui confèrent une apparence particulièrement remarquable.
A lire  La Maison en Pierre : un charme intemporel et des avantages incontestables

On le voit, les mille-pattes sont loin d’être aussi effrayants qu’ils en ont parfois l’air, et certains peuvent même être qualifiés d’esthétiquement plaisants ! Ne jetons donc pas la pierre à ces étonnants habitants de nos foyers, qui contribuent discrètement à préserver notre confort quotidien.

Publications similaires