Les secrets pour réussir votre mur de soutènement jardin

les secrets pour réussir votre mur de soutènement jardin

Construire un mur de soutènement dans votre jardin n’est pas seulement une question d’esthétique, c’est aussi un véritable enjeu technique. Pour créer une structure solide et durable, il est essentiel de prendre en compte plusieurs critères lors de sa conception et de sa construction.

Pourquoi construire un mur de soutènement jardin ?

Dans le domaine de l’aménagement extérieur, le mur de soutènement est une solution idéale pour prendre en charge les différences de niveau présentes sur un terrain et éviter les glissements de terrain. Les principaux avantages d’une telle installation sont :

  • Une meilleure gestion des eaux pluviales et du drainage,
  • Un renforcement de la stabilité des sols,
  • La possibilité de créer des espaces aménagés et nivelés, même sur des terrains pentus,
  • Une valorisation esthétique du jardin avec un aspect soigné et ordonné.

Choisir le type de mur pour son mur de soutènement jardin

Lors de la réalisation d’un mur de soutènement, vous aurez à choisir entre différents matériaux et techniques de construction. Voici quelques-unes des principales options :


Mur de pierres sèches

Le mur de pierres sèches se compose de blocs de roche taillée ou naturelle agencés sans utilisation de mortier. Cette technique traditionnelle, aussi appelée enrochement, nécessite un véritable savoir-faire pour garantir la solidité et l’esthétisme du mur. Les pierres sont généralement choisies en fonction de leur aspect et de leur résistance aux intempéries. Par ailleurs, cette méthode présente l’avantage d’être très drainante.

Mur en béton ou ciment

Le mur en béton se réalise en coulant le matériau à l’intérieur de coffrages et en les positionnant correctement afin d’assurer une bonne stabilité. Il peut ensuite être agrémenté de finitions variées (enduits projetés, plaquettes de parement, etc.) pour améliorer son apparence et ainsi l’intégrer harmonieusement dans votre jardin. Le ciment permet quant à lui de réaliser des murs plus ou moins épais selon sa composition.

A lire  Les 12 meilleures plantes vertes d'intérieur pour débutants : succès garanti

Mur en blocs à bancher

Les blocs à bancher sont des éléments creux en béton qui peuvent être remplis de mortier pour constituer un mur de soutènement très résistant. La pose de ces blocs se fait généralement sur une assise de fondation préalablement réalisée. Ce type de mur offre une grande polyvalence et peut être adapté à de nombreux projets.


Aborder l’aspect technique avec sérieux

Au-delà du choix des matériaux et de la méthode de construction, il convient également de maîtriser certains points techniques essentiels pour un mur de soutènement réussi :

L’étude préalable du terrain

Avant toute chose, il est primordial de réaliser une étude du terrain afin de déterminer précisément les contraintes et les enjeux liés à l’aménagement envisagé. Cette démarche vous permettra d’identifier les contraintes du terrain telles que la nature des sols et les exigences de portance ou d’infiltration.

La conception du mur

La conception doit prendre en compte le niveau de résistance et de drainage nécessaire pour fonctionner efficacement. Elle peut inclure des éléments tels que le type de fondations (superficielles ou profondes), les dimensions du mur, la méthode de construction choisie et les systèmes de retenu au sol.

Le drainage

Un bon système de drainage est crucial pour éviter les désordres liés à l’eau et augmenter la durabilité du mur. Il peut s’agir d’un drain français installé derrière le mur, d’une membrane imperméable ajoutée sur certaines zones, ou encore de dispositifs adaptés aux matériaux employés (gabions, blocs creux etc.).

A lire  Créez un espace de détente unique avec un salon de jardin en palette moderne

Prêt à vous lancer ?

Publications similaires